La nuance entre singe et primate

Voyage
Publié le 29/07/2021

Dans le langage courant, il n’est pas rare de voir des confusions entre singe et primate. Pourtant, ce sont des catégories différentes. Pour vous permettre de mieux faire la nuance entre ces termes, voici ce que c’est qu’un primate et un singe.

Qu’est-ce qu’un primate ?

Le primate est un animal qui se distingue des autres de son espèce par ses pouces opposables aux autres doigts. À l’inverse des autres animaux qui ont des pattes, pour le primate on parle de mains et de pieds. Le primate bénéficie d’une face plate qui lui permet d’avoir un large vu du relief. Ainsi que deux grandes mammaires. Pour plus d’information allez sur animalplus.fr L’histoire et l’évolution des primates se subdivisent en deux grands groupes. Il s’agit des simiens et des prosimiens. Les simiens regroupent principalement les singes et les grands singes à l’inverse des prosimiens qui rassemblent entre autres les lémuriens. On dénombre environ 496 espèces de primates réparties sur la surface du globe. Ces biotopes sont entre autres les montagnes enneigées, les plaines et les savanes. Dans la forêt équatoriale, on retrouve de nombreux primates.

Le singe

Les singes sont répertoriés dans le groupe des simiens. Tous les singes sont bien des primates. Mais tous les primates ne seront en aucun cas des primates. L’exemple le plus marquant est celui du lémurien. Comment différencier un prosimien d’un simien. À l’inverse des singes qui sont des simiens, les prosimiens comme le lémurien ont une queue non préhensile. Ils ont également un museau. Ainsi qu’une truffe humide. Tandis que le singe a un véritable nez. Tout comme l’être humain. Ils ont des oreilles amovibles. Et pour se laver, ces derniers se lèchent à l’inverse des singes qui s’épouillent. Les molécules d’ADN et la constitution des cellules d’un singe ne diffèrent pas trop de celui de l’être humain. Ce qui n’est pas forcément le cas pour tous les primates.