Les PME font alliance avec les sortants des grandes écoles : un binôme à succès !

Entreprise
Publié le 05/01/2018

D’après les chiffres enregistrés par le Ministère du Travail français ces deux dernières années, le taux d’embauche de nouveaux diplômés de grandes écoles a fortement augmenté dans les petites et moyennes entreprises. Les grandes entreprises se réservent plutôt de prendre de nouveaux initiés et préfèrent prendre des professionnels expérimentés.

40% des jeunes diplômés sont recrutés par les PME

Le Ministère du Travail a ressorti que près de 40 % des jeunes diplômés trouvent un emploi auprès des PME et les startups. Ceci s’explique aussi par le fait que les petites et moyennes entreprises de moins de 250 salariés représentent de nouvelles opportunités pour les jeunes employés. Un intérêt partagé puisque les PME semblent aussi être emballées par le recrutement de nouvelles matières grises…

Les PME offrent de nouvelles aspirations aux jeunes diplômés

Si auparavant, un poste auprès d’une grande entreprise représentait un enjeu majeur pour le CV d’un jeune diplômé, aujourd’hui, ces sortants de grandes écoles semblent avoir la tête ailleurs. Obtenir un emploi dans une PME est devenu leur cheval de bataille. D’ailleurs, ces derniers ne semblent pas résister aux sollicitations de ces jeunes. Le fait est que les PME considèrent les compétences comme une grande valeur ajoutée aujourd’hui.

Les PME misent sur les polytechniciens

Si les petites et moyennes entreprises s’intéressent aujourd’hui de près aux sortants de grandes écoles, c’est surtout parce qu’elles y trouvent les futurs collaborateurs aux multiples compétences. Ce sont pour elles un nouvel Eldorado où ils peuvent recruter des polytechniciens à volonté. La contribution de ces personnes est pour ces PME un vecteur de leur croissance.

Un bon environnement de travail pour les jeunes diplômés

Les jeunes diplômés apprécient surtout l’ambiance entre équipe qui est beaucoup plus cordiale par rapport à l’environnement dans les grandes entreprises. Les PME et les startups sont avant tout des entreprises à taille humaine, c’est pourquoi la relation chef-employée est beaucoup moins ressortie, les conditions de travail beaucoup plus allégées.