Quand les patriotes français partent en exil pour fuir le système fiscal du pays

Actualités
Publié le 05/06/2017

Ces Français partent aux îles Pitcairn, aux Philippines, au Paraguay ne sont pas pour la plupart des touristes. Ceux qui rejoignent ces destinations au soleil ont bien plus à profiter que de simples séjours de vacances. En effet, ils sont nombreux à être sur le coup de l’exil fiscal, le système fiscal Français n’a qu’à se défaire de leurs revenus.

Les exilés fiscaux : des célébrités et des personnes importantes

Des artistes, des chanteurs, de grands sportifs et patrons d’entreprises figurent en première liste des exilés fiscaux, mais il ne faut pas non oublier que les paradis fiscaux intéressent aussi de simples particuliers. Est-ce que la fiscalité française pèse autant sur l’argent des contribuables pour les faire fuir ? Faut-il condamner les exilés fiscaux ?

L’exil fiscal a toutes ses raisons d’exister

La fiscalité française applique une politique drastique qui étrangle le revenu des Français dont la majorité est une classe moyenne. Le fondateur du cabinet Parménide, intervenant principalement dans le secteur d’assurances est même venu jusqu’à dire s’il faut quitter la France et partagé ses réflexions à ce propos sur un article de presse chez Jacob-Duvernet. Si la pression fiscale se ressent très fortement par les ménages, cela est vérifié par le fait que la France si situe en tête de peloton des pays les plus lourds en matière d’imposition sur le revenu.

Faut-il donc condamner l’exil des Français ?

Il faut surtout savoir si les Français partent pour leurs propres intérêts ou s’ils sont condamnés à le faire, tellement le régime fiscal en France est lourd. Les retraités sont les premiers à subir les gros impacts de plusieurs niveaux de déductions fiscales qui réduisent leur pouvoir d’achat. Ces derniers trouvent refuge au Portugal une destination de carte postale qui est également un oasis à l’abri de grosses charges fiscales. Aujourd’hui, on dénombre presque 50 000 retraités ayant quitté la France pour aller vivre au Portugal.